VUISSENS

Petite communauté paroissiale enclavée au coeur du canton de Vaud, Vuissens est riche par son histoire; ses premières traces, qui remontent au XIIe siècle, témoignent de près d’un millénaire de foi vécue et célébrée dans ce paisible coin de la Broye.

Les origines de la communauté paroissiale sont probablement liées au château et à la seigneurie de Vuissens, au XIIe siècle, sous le règne des ducs de Savoie, comme l’était alors tout le pays de Vaud. Une chapelle, érigée dans le château, fut utilisée jusqu’en 1803.

Sur le plan religieux, au Moyen Age, Vuissens se rattachait à la paroisse de Démoret (VD). Mais en 1536, lors de la conquête du pays de Vaud par les Bernois, Démoret passa à la Réforme. Par conséquent, les deux communautés se séparèrent.

Une paroisse fut alors fondée en 1563 et la chapelle Saint-Vincent, rebâtie en 1699, fut promue église paroissiale. Cette église a aujourd’hui disparu; elle se trouvait à l’extrémité nord-ouest du village, à l’emplacement de l’ancien cimetière, situé sur l’actuel chemin Saint-Vincent. En 1805, l’église fut reconstruite à l’endroit actuel, au centre du village, dans l’axe des maisons contiguës.

Prévondavaux, dont les habitants étaient restés fidèles à la foi catholique, faisait à l’origine paroisse avec Denezy (VD). Ce village rejoignit la paroisse de Vuissens en 1666.

L’église de Vuissens, dédiée à saint Vincent, fête son patron le 22 janvier. Diacre de Saragosse, saint Vincent fut martyrisé à Valence (Espagne) en 304 ou 305; il est également patron des vignerons.

A l’intérieur de l’église se trouve l’une des plus anciennes statues en bois du XVe siècle existant encore dans le canton de Fribourg. Cette magnifique pieta, connue sous le nom de Notre-Dame de Compassion, se trouvait à l’origine dans la chapelle du château. Elle fut restaurée en 1999.

L’histoire de cette statue est assez particulière: en 1536, suite à la Réforme, les habitants de Vuissens l’achetèrent aux habitants de Saint-Cierges (VD) contre sept mesures de poires sèches. Il fut précisé, lors de la vente, que si les habitants redevenaient catholiques, les gens de Vuissens devraient alors rendre la statue contre la même quantité de poires sèches.

En 1575, Angelin Grangier fut le premier curé exerçant dans la paroisse. Les trois derniers curés résidant et exerçant à Vuissens furent Joseph-Germain Rosset, Joseph Chassot et Alfred Maillard, de 1886 à 1972. A partir de cette date, le curé de la paroisse de Murist fut également responsable de la paroisse de Vuissens. Comptant aujourd’hui 133 catholiques, la communauté de Vuissens comprend également Prévondavaux.

 

Répondant/e pastoral/e de la communauté et représentant/e de l’équipe pastorale

 

 

Prêtre référent pour la communauté

 

Conseiller de paroisse représentant la communauté

 

Conseil de communauté

 

Communion à domicile

 

Réservation de l’église

 

Responsable pour les veillées de prières pour les défunts

 

Responsable des lecteurs-lectrices

 

Responsable pour la pastorale des baptêmes

 

Responsable des servants de messe

 

Sacristain / sacristine

 

Chœur-mixte

 

Concierge

 

Visites aux personnes âgées

 

Fanfare

 

Responsable du chauffage